Questions – réponses

 

 

Comment accéder à la base de données reprenant des lieux de stage possibles sur Bruxelles ?

Quels sont les objectifs pédagogiques de la préformation bachelier ?

Quelles sont les ressources du site du CESA ?

Quel contenu au dossier pédagogique ? Quels sont les acquis d’apprentissage à atteindre ?

Combien d’heures de stage ?

Suffit-il de faire son stage ?

Comment mettre fin à son stage ? Constat d’échec ?

Quelles sont les types de rencontres dans le cadre du cours d’encadrement de stage ?

Quel contenu aux cours d’encadrement ?

Comment prendre rendez-vous avec son professeur d’encadrement ?

Comment transmettre des documents à son professeur d’encadrement ?

Quand chercher un lieu de stage ?

Comment trouver un lieu de stage ?

Dans quels lieux réaliser son stage ?

Que faut-il avoir en tête lors de la première rencontre avec le lieu de stage ?

Quels atouts pour le CESA par rapport aux autres écoles de formation d’éducateurs ?

Quels démarches pour que le professeur d’encadrement vous donne le feu vert pour réaliser votre stage ?

L’analyse de risques, c’est quoi ? Quelle procédure suivre ?

Pourquoi démarrer les stages en janvier ?

Signer les contrats de stage ?

Quelle assurance pour l’étudiant ?

Pourquoi un carnet ou une farde reprenant tous vos écrits ?

A quoi dois-je être attentif pendant mon stage ?

A quoi sert un organigramme institutionnel ?

A quoi sert un projet pédagogique ?

A quoi veiller lorsque l’on arrive à la fin de son stage ?

Comment réaliser son autoévaluation à la fin de son stage ? Grille d’autoévaluation ?

Quels sont les « trucs » pour réussir ?

Quelles coordonnées des professeurs d’encadrement ?

Les abréviations et le jargon du métier ?

 

 

 


 

 

Base de données stages sur Bruxelles

 

Pour accéder à la base de données confidentielle des lieux de stage sur Bruxelles :

·         Rendez-vous sur le site www.cesa.be

·         Cliquez sur le bouton « s’identifier »

·         Introduisez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe

·         Vous aboutissez sur la plateforme claroline

·         Choisissez « base de donnée lieux de stages »

 

 

 

 

 

 


 

 

Pédagogie de la formation

 

Un travail professionnel nécessite un engagement, une motivation, le respect d'un cadre et d'un horaire de travail...

Tous les étudiants sont demandeurs d’emploi. Certains n'ont aucune expérience professionnelle. Vous êtes peut-être dans ce cas?

Vous vous situez parfois difficilement dans le temps et ressentez le besoin d'être structuré et encadré pour arriver à réussir. Pour vous, respecter l’heure d’un rendez-vous n’est pas toujours quelque chose de facile…

Vous avez peut-être un passé scolaire davantage coloré par des échecs successifs que par des réussites et il vous reste sans doute certains « comptes à régler » par rapport à l’enseignement …

 

Par ailleurs, vous avez votre histoire, un vécu dont les richesses peuvent être utilisés, mais qui vous empêchent parfois de prendre du recul face à une situation qui vous amène à vous référer à vos propres valeurs.

Vous avez plein de compétences personnelles, mais vous les ignorez, les sous-estimez ou devez les re-découvrir pour pouvoir les utiliser dans le cadre de la formation, du stage.

C'est à partir de vos potentialités, de vos compétences et richesses que nous allons travailler pour vous donner, ou redonner, confiance en vous.

Nous voulons prendre le temps de mettre toutes les chances de notre côté (le vôtre et le nôtre) pour que vous puissiez réussir.

Les enjeux sont importants et prendre le temps de fixer des repères, de vous donner des outils, de vous amener à mieux vous connaître, de vous aider à pouvoir prendre du recul n'est pas peine perdue. Ce sont autant d'atouts que vous pourrez utiliser pour réussir votre formation.

 

D'une conception de l'enseignement en tant que public à une participation en tant qu'acteur

 

L'expérience nous a appris qu'au départ de l'année scolaire, l'étudiant se cantonne plus dans une attitude passive. Il attend tout des formateurs. Dans le cadre du cours d’encadrement de stage, des étudiants attendent que le professeur d'encadrement amène la matière et fixe des points de repères.

L'étudiant "n'a parfois pas grand chose à dire, ni à demander". Il y a tout un travail à mener pour que vous puissiez devenir un réel acteur de votre propre formation.

 

La formation au Centre d'Enseignement Supérieur pour Adultes (C.E.S.A.) s'inscrit dans un tout autre cadre: une formation d'adultes, une décision de vous former prise par vous-même, une association enseignants - étudiants pour construire une formation.

 


Le site du CESA

 

Le site internet du CESA www.cesa.be peut également vous être fort utile. Il contient les informations suivantes :

·         Les informations précises et complètes relatives à toutes les formations dispensées au CESA ;

·         Des liens avec le site des éducateurs. Ce site répertorie tous les lieux de travail des éducateurs en indiquant des repères historiques, juridiques, ainsi que la nature du travail des éducateurs et des témoignages. Le centre cyber-média du CESA vous offre un accès gratuit à plus de 25 P.C. connectés à internet. Demandez vos codes d’accès au secrétariat.

·         En vous connectant ) la plateforme « claroline » au départ du site www.cesa.be, vous avez accès à un répertoire reprenant différents lieux possibles pour les stages. Les lieux répertoriés sont mis annuellement  à jour et reprennent les coordonnées d’institutions et de services où des étudiants du CESA ont déjà fait des stages.

Si vous cliquez sur l’onglet « pratique professionnelle » vous découvrirez :

·         Le document « Repères ». La mise en ligne du document que vous avez devant les yeux vous permet de proposer à votre maître de stage d’avoir un accès direct aux informations et exigences du CESA en matière de formation. Des documents « administratifs » liés aux stages sont également accessibles par internet ;

·         Une version électronique téléchargeable de tous les documents utiles à votre parcours de formation (contrats de stages, grille d’appréciation du stage, analyse de risques...);

·         Un ensemble de questions – réponses qui vous permettent de mieux vous retrouver dans les « dédales » de la formation.

·         ...

 

 

 

Les stages : remarques générales.

 

Les stages et l’encadrement de ceux-ci font partie intégrante de la forma­tion au même titre que les heures de cours généraux. Ils sont donc obligatoires.

Dans un premier temps, l'étudiant cherche un lieu de stage et négocie son choix en accord avec son professeur d'encadrement de stage.

Avant de commencer son stage, l’étudiant doit demander si le service, l’institution ou l’établissement possède un document « d’analyse de risques ». Si c’est le cas, il doit se conformer aux attentes institutionnelles [1]

L'étudiant doit faire compléter un contrat de stage en trois exemplaires, signés par lui-même, "l'employeur" et le profes­seur d'encadrement de stage.  Ce n'est que lorsque le contrat sera signé (les signatures doivent être en original sur les trois exemplaires) par les trois partenaires concernés que le stage pourra démarrer de ma­nière officielle et que l'étudiant sera couvert par l'assurance de l'école.  Nous attirons l'attention des étudiants sur le fait que le travail effectué doit être absolument lié à la formation suivie.

Les heures prestées sur un lieu de stage ne seront comptabilisées qu'à partir du moment où les contrats sont signés, ainsi que l'analyse de risques.

Les rencontres en encadrement de stages sont obligatoires.

 

A la fin du stage, l’étudiant doit faire compléter - par son « employeur » ou son maître de stage -  une attestation de service qu'il remettra impérativement au secrétariat du CESA au minimum une semaine avant la délibération.

Depuis quelques années déjà, certains services et, plus particulièrement les structures de l’Aide à la Jeunesse, sont en droit de réclamer de toutes les personnes qui souhaitent travailler avec des enfants un certificat de bonne vie et mœurs spécifique [2].  Celui-ci demande un délai d’obtention parfois très long.  Il est donc souhaitable, si vous envisagez de faire votre stage dans ce secteur d’entamer les démarches nécessaires suffisamment tôt.

 


Le dossier pédagogique des stages

 

 

Finalités

 

Cette unité d’enseignement permettra à l’étudiant de développer ses capacités à :

¨        observer ;

¨        questionner sa pratique ;

¨        faire rapport de son expérience professionnelle.

 

Programme pour l’étudiant

 

L’étudiant sera capable :

¨        D’appréhender le fonctionnement d’un milieu professionnel éducatif  et plus particulièrement son projet éducatif ;

¨        de participer aux activités socio-éducatives de l’institution ;

¨        de décrire et d’analyser des situations, c’est-à-dire :

·         choisir des moments significatifs où il est impliqué,

·         relater ses observations en tenant compte du contexte en repérant la présence de jugements,

·         déceler ce qu’il suscite par sa présence et ses interventions,

·         préciser ce qui le « touche », ce qui le préoccupe ;

¨        d’établir une relation constructive dans l’interaction avec le public et le personnel encadrant ;

¨        de décrire comment il place la(les) personne(s) au centre de ses préoccupations, c’est-à-dire :

·         relever des ressources et des compétences potentielles chez les personnes accompagnées,

·         repérer, au départ de la situation d’accompagnement, « l’espace privé » des personnes accompagnées,

·         respecter le choix de la personne à réagir à l’aide proposée ;

¨        de poser les limites entre sphère professionnelle et privée ;

¨        de se procurer les règles de vie collectives et individuelles officielles ;

¨        de collecter par l’observation et le questionnement de l’équipe les informations requises pour les actes spécifiques ;

¨        de transmettre à l’équipe des informations de façon orale et écrite ;

¨        d’inscrire ses activités dans un travail d’équipe, tenir compte des demandes de l’équipe et justifier sa réponse personnelle ;

¨        d’identifier les différents acteurs agissant dans la structure institutionnelle (public accompagné et travailleurs) ;

¨        d’illustrer les règles de base de la déontologie professionnelle et débuter  un questionnement éthique ;

¨        de confirmer le choix  de son orientation professionnelle et d’exposer l’évolution de son identité professionnelle en acceptant de la confronter à d’autres ;

¨        d’établir des liens entre les apports théoriques et méthodologiques et les expériences de stage .

 

Programme pour le personnel chargé de l’encadrement

 

Le personnel chargé de l’encadrement a pour fonction  :

 

¨        d’amener l’étudiant à établir des liens entre les contenus méthodologiques de la formation et la description de ses observations sur le terrain ;

¨        de négocier avec l’étudiant, l’entreprise ou l’institution, les termes du contrat de stage en fonction des items du programme de l’étudiant ;

¨        de gérer le suivi des activités de stage et les contacts avec les institutions et les services concernés ;

¨        de définir la démarche attendue, annoncer les critères et les modalités d’évaluation et évaluer les productions de l’étudiant en fonction des items contenus dans les acquis d’apprentissage ;

¨        de rappeler à l’étudiant la distinction entre les faits observés et les interprétations personnelles ;

¨        d’aider l’étudiant à relater des faits avec clarté et précision ;

¨        d’aider l’étudiant à améliorer sa compréhension du milieu et des relations professionnelles ;

¨        d’encadrer la pratique de l’étudiant et d’évaluer ses apprentissages par rapport aux finalités et aux acquis d’apprentissage de l’unité de formation.

 

 ACQUIS D’APPRENTISSAGE (A.A.)

 

Pour atteindre le seuil de réussite, en référence au contenu méthodologique de son niveau de formation,  l’étudiant sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits et dans le respect des règles déontologiques de :

 

¨         relater une situation d’accompagnement vécue en qualité d’éducateur en distinguant faits observés et interprétations personnelles ;

¨         s’interroger sur sa pratique en mettant notamment en évidence la place occupée par

        le bénéficiaire ;

¨        décrire et de rendre compte de ses relations avec l’équipe et les bénéficiaires.

      Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants :

¨       la capacité à  développer des attitudes d’ouverture visant à l’intégration dans un travail d’équipe ;

¨       la qualité et de l’utilisation de ses observations;

¨       la qualité, la clarté et la structure de la présentation de l’expérience vécue ;

¨       la pertinence de ses commentaires et la qualité des liens établis avec sa formation.

 

Organisation du stage

 

Le CESA a fait le choix d’exiger la réalisation d’un nombre d’heures de stage supérieures à ce qui  est demandé dans le dossier pédagogique de la Communauté Française.

L’expérience nous prouve que cette exigence est un atout pour les étudiants qui réalisent leur parcours de formation dans notre établissement scolaire.

Le CESA est reconnu comme étant un centre de formation pour adultes qui valorise l’alternance entre la pratique de terrain et la théorie. Cela fait partie de la notoriété de l’école.

La manière dont sont organisés les cours d’encadrement de stage représente également une force et un atout pour notre école.

Vous aurez un cours de 20 périodes pour la recherche d’un stage et ensuite 120 périodes d’encadrement de stage.

 

Dans le cadre de l’unité d’enseignement « stages », vous devrez réaliser 200 heures de stages de janvier à mi-juin. La période novembre-décembre doit être utilisée pour chercher et trouver un lieu de stage. Les contrats doivent être signés, au plus tard, à la mi-décembre. Si l’étudiant n’arrive pas à trouver un  lieu de stage pour début janvier, il doit impérativement prendre contact avec son professeur d’encadrement de stage pour envisager la suite de son parcours de formation dans le cadre de l’UF stage.

 

En plus de ces heures, l’étudiant devra obligatoirement :

 

L’étudiant devra posséder une farde où il classera tous les écrits demandés par son professeur d'encadrement (réflexions, situations éducatives, informations relatives au service...). A la fin de l'année, cette farde devra contenir, au minimum, un travail de présentation de l’institution ou du service et entre, 15 à 20 descriptions de situations éducatives [3].

 

Au cas où un des partenaires souhaite mettre fin au stage en cours.

 

Un stage peut être rompu à la demande de l’étudiant stagiaire, du lieu de stage ou du professeur d’encadrement.

Il est clairement stipulé dans le contrat de stage que « Le présent contrat peut être rompu par l'un des partenaires, à condition de réunir les deux autres et de motiver la décision ».

 

Cela signifie qu’un partenaire ne peut, en aucun cas, décider de mettre fin au stage sans organiser une rencontre ou sans prendre contact avec les deux autres partenaires. C’est lors de cette réunion d‘évaluation que seront décidées les modalités de préavis et autres obligations administratives.

Un étudiant rompant  son contrat de stage de manière unilatérale commet une erreur grave car il rompt un contrat qu’il a lui-même signé! Cette attitude compromettrait, irrémédiablement, la réussite de son UF stage.

 

Constat d’échec lors d’un stage

 

Lorsque, suite à une rencontre des trois partenaires, la décision a été prise de mettre fin au stage d’un étudiant, cela ne signifie par automatiquement que celui-ci est en échec pour son UF stage. Cette décision ne pourra être prise que lors de la délibération de la fin juin.

Par contre, le professeur d’encadrement peut évaluer que l’étudiant ne présente pas les compétences suffisantes ou les garanties suffisantes pour entreprendre un nouveau stage. Le professeur d’encadrement peut alors décider de ne pas signer un nouveau contrat de stage. L’accompagnement de l’étudiant pourra alors porter sur une remise en question du fonctionnement de celui-ci, sur une réflexion par rapport au pourquoi de son échec, sur la meilleure orientation possible pour un éventuel nouveau stage… l’année suivante.

 

 


Types de rencontres en encadrement?

 

 

·         travailler avec le groupe classe Le travail de groupe s’enrichit par la multiplicité des individualités en présence. Il est prévu d’exploiter au maximum le "matériel" que les étudiants ou les enseignants y amèneront. Cette manière de fonctionner permet une réelle efficacité, en laissant de larges possibilités d'approfondissement d'une situation, d'une matière, d'une interrogation…

 

·         travailler en entretien individuel (4X50 minutes) un espace pour des contacts individuels entre étudiant et enseignant. Ce type de rencontre pourra se concrétiser, à la demande des étudiants ou des professeurs d'encadrement. Des temps de rencontres obligatoires en individuel seront négociés entre étudiant et formateur. Ces entretiens permettront d’accompagner l’étudiant dans ‘acquisition de compétences attendues.

 

 

 


Quel contenu des cours?

 

Préparation au stage

Contenu :

Définition des objectifs des stages et des critères d’évaluation (Cfr acquis d’apprentissage du dossier pédagogique);

 

Travail sur le cadre des stages :

·         Lecture et travail au départ du document « repères »;

·         Questions – réponses;

 

Accompagnement dans la découverte et l’utilisation d’outils de recherche d’un lieu de  stage (bottin social, lettre de motivation, présentation, site du CESA…);

 

Travail sur les attentes au niveau des écrits :

·         C’est quoi une situation éducative?

·         Que dois-je écrire et comment écrire au départ de la situation éducative?

 

Encadrement de stage entretiens individuels en parallèle avec le stage

Ils ont lieu avec le professeur d’encadrement de stage (4X50 minutes) tout le long de la durée du stage; Le professeur d’encadrement accompagne les étudiants, pour qu’ils puissent trouver un endroit de stage qui lui convient et dont le contenu peut être négocié au mieux. Une fois que le lieu de stage est trouvé et que les contrats sont signés, le rendez-vous suivant peut-être organisé une quinzaine de jours après le démarrage des stages. Ils porteront essentiellement sur un travail de réflexion à partir des situations éducatives observées et vécues sur le lieu de stage. Le travail pourra se faire, en partie, de manière orale, mais sera fait, la plupart du temps, au départ d’un travail écrit préparé préalablement par l’étudiant (situations éducatives). Le dernier entretien est consacré à l’évaluation.

 

En stage

 

Des écrits et des documents

Par ailleurs et en cohérence avec le dossier pédagogique, l’étudiant doit tenir un classeur dans lequel sont consignées ses situations éducatives, ainsi que tous les autres écrits demandés par le professeur d'encadrement. En fin d'année, cette farde doit contenir un travail de présentation du lieu de stage et entre 15 et 20 descriptions de situations éducatives.

 

Lorsque le stage de l’étudiant se termine, il doit demander deux documents à son professeur d’encadrement :

 

Au plus tard vers la mi-juin, l’étudiant devra présenter :

 

 

Comment transmettre des informations, des documents ou prendre rendez-vous avec son professeur d’encadrement de stage?

 

Il y a plusieurs moyens qui permettent d'entrer en contact avec le professeur d’encadrement de stage.

Les modes de contacts qui sont privilégiés sont les suivants:

 

·         le casier de l'enseignant (au secrétariat du centre de formation);

·         les jours de présence à Bruxelles (C.E.S.A.);

·         le téléphone. Les numéros de téléphones des professeurs d’encadrement se trouvent dans ce document « repères ».

·         le mail. L’adresse mail des professeurs d’encadrement se trouve dans ce document « repères ».

 

 

 

Pour terminer, deux petites remarques:

 

 

Quand chercher un lieu de stage?

 

La recherche d’un lieu de stage peut démarrer dès le mois de novembre. Les stages ne peuvent pas démarrer avant le début janvier, mais les contrats de stage peuvent être signés bien avant.


 

AttentionTrois « dangers » vous guettent :

·         Le premier est lié à votre envie de « vous mettre à l’épreuve ». Quel intérêt avez-vous à choisir de travailler avec un public qui vous fait peur ou avec lequel vous ne vous sentez pas à l’aise? Donnez-vous toutes les chances pour réussir. Faites vos stages avec un public vis-à-vis duquel vous pensez avoir des compétences.

·         Le second est votre envie de réparer ou de retourner dans des lieux que vous connaissez ou qui son liés à votre propre histoire. Votre professeur d’encadrement fera TOUT pour vous dissuader de réaliser vos stages dans de tels endroits. Si vous n’avez pas pris assez de distance par rapport à votre vécu personnel, vous courrez directement à l’échec…

·         Le troisième danger consiste à ne pas être suffisamment prudent en refusant de « ménager la chèvre et le chou ». Cela signifie que vous ne vous donnez pas assez de temps pour trouver un lieu de stage facilement accessible. Tenez compte de votre budget et de vos limites.

 


Comment trouver un lieu de stage?

 

Cette recherche peut être comparée aux démarches que l'on pourrait faire dans le cadre de la recherche d'un emploi.

 

Des moyens sont mis à votre disposition pour rechercher votre futur lieu de stage:

·         le bottin social (voir au secrétariat) ou voir le site www.guidesocial.be ;

·         les informations affichées au secrétariat (il y a parfois des offres d’emplois);

·         les découvertes faites lors des journées de visites d'institutions, services et associations;

·         les discussions avec d'autres étudiants[5]  et enseignants présents au CESA;

·         le site du CESA www.cesa.be où sont répertoriés tous les lieux où des étudiants ont réalisé leurs stages les années précédentes;

·         des forums internet ou autres sites;

·         ...

 

Dans quels lieux peut-on réaliser des stages?

 

Les lieux de stages doivent pouvoir répondre aux trois critères suivants :

 

Des garanties de sérieux doivent pouvoir être données par rapport au suivi du stagiaire (tuteur de stage, équipe éducative..).

 

Un accord de stage n'est jamais donné sur un lieu, mais bien sur un contenu. S’il y a désaccord entre le prof d’encadrement et l’étudiant, celui-ci peut introduire une demande d’examen de sa proposition auprès de la cellule stages (voir vade mecum CESA).

 

Les différents lieux de travail des éducateurs sont répertoriés dans « les carnets de l’éducateur » et sur le site internet www.educ.be

 

Que faut-il avoir en tête lors du premier contact avec des responsables d'un éventuel lieu de stage?

 

Ce premier contact avec les personnes responsables d'une association, d'une institution, d'un service, doit être pris pour découvrir des pistes de travail et négocier une possibilité de contenu de stage.

Il peut être obtenu soit par lettre, soit par coup de téléphone, suivi d'un rendez-vous.

C'est le moment où vous devez tout mettre en oeuvre pour percevoir si cette institution, association ou service correspond à vos attentes (et à celles du CESA) et si un stage peut s'y réaliser.

 

AUCUN ENGAGEMENT NE PEUT ETRE PRIS A CE MOMENT-LA..

Une première discussion peut être entamée sur:

·         les jours et heures de présences sur le lieu de stage. N’oubliez surtout pas de communiquer vos jours de cours, ainsi que les dates de rencontres dans le cadre de l'encadrement de stage. Il n’est en aucun cas question que vous soyez en stage les jours où vous devez être aux cours (sauf situation particulière négociée et exceptionnelle);

·         le contenu du travail à fournir et des projets à réaliser ou à mener en collaboration. C’est à ce moment-là que vous devez négocier votre contenu de stage. Vous savez déjà que l’accord de principe pour un stage n’est jamais donné pour un endroit proposé, mais bien sur le contenu du travail que l’on vous propose ou que vous souhaitez réaliser;

·         la participation à la vie de l'association, l'institution ou le service (réunions des travailleurs, formations...);

·         le mode d'évaluation et les moments d'évaluation (évaluation finale, évaluations intermédiaires) où, quand, avec qui?...

 

N’hésitez pas à proposer de venir un jour en observation afin de vous faire une idée concrète du travail des éducateurs.

 

Quels atouts pour les stagiaires du CESA par rapport aux autres écoles?

 

Lorsque vous négociez votre stage, vous pouvez mettre en avant les arguments suivants:


 



Que devez-vous effectuer comme démarches pour que votre professeur d’encadrement de stage puisse marquer son accord sur un éventuel endroit de stage que vous lui proposez?

 

Avant la signature éventuelle des contrats de stage, vous êtes tenu de remettre un document écrit, dans le casier du professeur d’encadrement de stage.

Ce document, appelé « Projet de stage » doit contenir les informations suivantes:

 

·         vos coordonnées personnelles (nom, section, classe);

·         les différentes démarches que vous avez réalisées pour trouver un lieu de stage (institutions, services et associations et personnes rencontrées, coups de fil, lettres, journées d’observation...);

·         le pourquoi votre choix s'est arrêté sur tel ou tel lieu de stage;

·         une réflexion quant aux aspects positifs que peut amener ce choix;

·         vos angoisses, craintes, difficultés que vous pensez rencontrer en rapport avec votre choix;

·         les coordonnées relatives à l'éventuel lieu de stage;

·         le type de public à qui s'adresse l'association, l'institution ou le service;


·         les dates d'évaluation que vous avez convenu (3 dates minimum en plus de l’évaluation finale). Sachez que ces évaluations intermédiaires vous permettent de faire le point et de fixer de nouveaux objectifs, en accord avec votre tuteur de stage et l’équipe de travail. Ces dates servent à vous protéger et à éviter qu’en fin de stage l’équipe vous dise que cela n’a pas été! Le contenu de ces évaluations intermédiaires doit être relaté par l’étudiant dans le carnet d’encadrement de stage. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser la grille d’appréciation du stage finale pour réaliser ces évaluations intermédiaires. Elle peut cependant être utilisée comme support;

·         le mode d'organisation de l'encadrement: coordonnées du tuteur de stage, fonction et formation de base;

·         le contenu du stage et du travail qui vous sera demandé en tant que stagiaire, ainsi que l'horaire des stages (de manière globale);

Rappel: Un accord n'est jamais donné sur un lieu de stage, mais bien sur le contenu du travail que vous allez réaliser.

 

Si, malgré votre argumentation, il y a désaccord entre le prof d’encadrement et l’étudiant, celui-ci peut introduire une demande d’examen de sa proposition auprès de la cellule stages (voir vade mecum CESA).


 

L'analyse des risques et la protection des stagiaires, c'est quoi?[6]

 

Analyse de risques dans le secteur de la construction?

 

Pour mieux comprendre le pourquoi d'une analyse de risques, prenons un exemple, tiré du secteur de la construction.

 

Un ouvrier a comme tâche de construire des fondations pour un nouveau bâtiment.

Il utilise un marteau pic, pose des ferrailles et coule du béton.

Son patron est tenu de procéder à une analyse des risques liés aux tâches de cet ouvrier. Il doit  ensuite pouvoir mettre en place les mesures de protection qui réduiront au maximum les risques professionnels de son travailleur.

Le patron va donc équiper son ouvrier:

 

Ce patron a donc bien procédé à une analyse de risques et a pris une série de mesures en vue de protéger son travailleur.

 

Il en va de même dans le secteur social.

Les éducateurs et éducatrices qui travaillent dans le secteur de l'aide à la jeunesse, par exemple, doivent être protégés:

 

La règlementation

 

Depuis 2004, la Loi protégeant les travailleurs a été étendue aux étudiants stagiaires.

 

Le responsable de votre lieu de stage est donc tenu de compléter une fiche d’analyse de risques qui précise les démarches que vous devez réaliser (comme tout autre membre du personnel éducatif) afin d’être protégé dans le cadre de votre stage.

 


 

Procédure à suivre:

 

Si le service dispose d’une analyse de risques pour son personnel

La procédure est plus longuement décrite dans la lettre d’accompagnement des contrats de stages. Elle est également  consultable, dans sa totalité, sur le site www.cesa.be au départ de la rubrique consacrée à la pratique professionnelle.

 

Un document « fiche d’analyse de risques » doit être complété par l’institution ou le service.

 

Si l'étudiant doit passer une visite médicale, celle-ci peut-être organisée directement par le lieu de stage.

Dans les autres cas, l'étudiant doit prendre contact avec le Service de prévention externe du CESA :

ATTENTIA ASBL Avenue Jospeh Wybran 40 - 1070 BRUXELLES 02/263 08 74

 

Lorsque le stagiaire se présentera à la visite médicale, il doit déposer un exemplaire de ce document complété par lui-même et le lieu de stage auprès du secrétariat de ATTENTIA.

Un deuxième exemplaire doit ensuite être remis à l'équipe qui réalisera l'examen médical.

 

Combien cela coûte-t-il et qui  paie ?

 

Ni l’étudiant, ni le lieu de stage, ni le CESA ne doivent payer quoique ce soit. C’est le service externe de prévention et de protection du CESA qui présentera sa note de frais au Gouvernement Fédéral (Ministère de l’Emploi et du Travail).

Cependant, les frais d’examens complémentaires (radiographies, vaccins…) restent légalement à charge de l’employeur. Si celui-ci refuse d’intervenir à ce niveau et que vous ne souhaitez pas supporter personnellement ces frais, il vous faudra trouver un autre lieu de stage.

 

L’étudiant stagiaire doit-il refaire les mêmes démarches pour chaque nouveau lieu de stage ?

 

Le premier employeur chez qui le stagiaire est affecté pour son tout premier stage, veille à ce que le stagiaire à qui un type de surveillance de santé s’applique, soit soumis à une évaluation de santé préalable avant de le mettre au travail.[7]

Lors de chaque stage successif, l’évaluation de santé préalable n’est répétée que si le stagiaire est exposé à un nouveau risque pour lequel une évaluation de santé n’a pas encore été effectuée. Autrement dit, la première évaluation de santé est valable pour une durée illimitée pour les stages accomplis auprès d’autres employeurs à la condition que les risques encourus soient identiques.

La preuve que le stagiaire a été soumis à l’évaluation de santé préalable est fournie par le formulaire d’évaluation de santé que le stagiaire doit tenir à la disposition de chaque nouvel employeur chez qui il sera occupé ultérieurement.[8]

 

Si l’institution, le service, l’établissement ne dispose pas de l’analyse de risques, L’étudiant peut réaliser son stage et est couvert par son contrat de stage et par l’assurance du CESA.

 

Attention: les stages ne peuvent pas démarrer si l'analyse de risques n'a pas été remise complétée, avec la preuve que toutes les démarches ont été réalisées, au professeur d'encadrement

 

 



Quels sont les objectifs pédagogiques des stages?

 

Les objectifs et la pédagogie développés dans le cadre des stages sont cohérents par rapport au projet pédagogique de notre centre de formation. L'évaluation des stages se base d'ailleurs sur des objectifs de formation repris dans le projet pédagogique. Nous voulons donc mettre l'accent sur :

 

·         le fait que la recherche d'un lieu de stage peut être assimilée aux démarches à réaliser dans le cadre d'une recherche emploi. L'étudiant doit s'organiser, prendre contact, négocier...

·         l'importance du travail sur le terrain et l'exploitation maximum de cette pratique professionnelle. Il y a un va-et-vient incessant théorie-pratique-théorie...

·         la nécessité de prendre conscience du cadre institutionnel: organigramme, projet pédagogique, mode de subsidiation... et de l'environnement de l'association (réseau, interactions avec l'environnement extérieur...). Il faut apprendre à essayer de tenir compte de la globalité d'une institution, d'un service, d'une association: resituer dans un contexte (réseau, mode de financement...).

·         l'obligation de s'intégrer dans une équipe de travail et de pouvoir, à terme, mener des projets, en commençant par des petits, concertés en équipe. Le stagiaire doit acquérir une attitude adéquate dans le travail vis-à-vis du public, de l'équipe (communication) et de lui-même (remise en question, disponibilité, initiative, exigences personnelles, qualités et compétences naturelles)

·         le développement des capacités d'observation et d'interrogation. Le carnet d’encadrement de stage est un outil indispensable qui aide à prendre du recul.

·         la nécessité d'apprendre à se discipliner au niveau de l'écriture. Le stagiaire doit pouvoir passer de l'oral à l'écrit.


 



Pourquoi démarrer les stages en janvier?

 

Lors de l'inscription à la formation, beaucoup d'étudiants débordent d'énergie. Ils veulent réussir et sont prêts à s'investir et à trouver au plus vite un lieu de stage.

Malheureusement, pratiquer un stage, ne se fait pas qu'avec de l'enthousiasme. Cela se prépare un minimum, cela se choisit en fonction d'un éventail de possibilités et en tenant compte de ses propres limites.

Connaître ses limites n'est pas quelque chose de facile. C'est le résultat d'un travail sur soi.

Il ne faut pas oublier que certaines institutions peuvent être trop exigeantes par rapport aux stagiaires. Elles situent leurs acquis et leur formation bien au-delà de la réalité. Dans ces cas-là, les stagiaires deviennent rapidement les remplaçants des éducateurs en place et l'on en arrive à des catastrophes qui démotivent les stagiaires et déçoivent les travailleurs des institutions, services ou associations.

D'autres institutions, services ou associations,  par leur fonctionnement, ont tendance à laisser le stagiaire sans encadrement. Des temps réguliers d'évaluation ne sont pas fixés et le stagiaire est livré à lui-même, ne sachant trop où aller ni que faire.

Cette situation, bien qu'elle permette une fameuse autonomie de l'étudiant en stage, peut aboutir à un échec si ce qui a été entrepris par l'étudiant n'est pas cohérent avec les objectifs de l'association, l'institution, le service.

 

Démarrer les stages en janvier permet donc:

 

·         de vous amener à mieux connaître vos compétences et limites. Vous vous orienterez dès lors plus facilement vers un éventail de possibilités de stage plus adapté à vos compétences;

·         d'éviter au maximum "d'organiser l'échec" ou de ne pas prendre suffisamment de temps pour mettre tout en place pour que cela réussisse! L'échec peut être très dur à vivre, tant pour vous que pour l'équipe de travail qui vous accueille en stage. Il faut mettre tous les atouts de votre côté pour réussir;

·         de vous donner du temps pour observer et comprendre le terrain d'intervention, grâce aux visites d'institutions, services et associations;

·         de prendre le temps de préparer, chercher, négocier un lieu de stage adéquat.


 



 


 

La signature des contrats de stage

 


Quand les stages peuvent-ils démarrer officiellement?

 

Les stages ne peuvent commencer que lorsque les contrats de stage ont été signés par les trois partenaires, à savoir le tuteur de stage, l’étudiant et le professeur d’encadrement de stage (en dernier lieu). Il va sans dire que les contrats ne peuvent être proposés à la signature du tuteur de stage qu’à la condition que le professeur d’encadrement de stage ait marqué son accord sur le document « projet de stage » écrit par l’étudiant (voir ci avant).

De plus, les documents suivants doivent être remis au professeur d’encadrement de stage :


 


A quoi faut-il tout spécialement être attentif lors de la présentation des contrats de stage au futur tuteur de stage?

 

La lettre d’accompagnement.

Les contrats de stage sont précédés d’une lettre d’accompagnement. Il est indispensable que vous preniez le temps, avec votre futur tuteur de stage, de lire ce document qui est d’une importance capitale.

Cette lettre d’accompagnement comporte des informations précieuses sur le fonctionnement et la pédagogie de l’école.

 

Contacts école-lieu de stage?

Dans la lettre qui accompagne les contrats de stage est mentionné qu’un des aspects les plus importants est sans conteste la manière dont circulent les informations entre les étudiants, les chefs de stage et les professeurs d’encadrement de stage.

 

Il y est entre autre indiqué qu'il est difficile, pour les professeurs d’encadrement de stage, de se déplacer systématiquement dans tous les endroits de stage. Nos étudiants proviennent d'horizons géographiques très différents. Certains viennent du Nord de la France et d'autres de la région Mouscron-Comines. Cela signifie concrètement qu'ils réalisent leurs stages dans des lieux proches de leur domicile.

De plus, l'enseignement de promotion sociale est "parent pauvre" de la communauté éducative. Les professeurs d’encadrement de stage ne disposent que d'un temps restreint pour l'encadrement des stages. Ce temps est affecté prioritairement à un travail de réflexion et d’analyse des attitudes éducatives avec l'étudiant (huit fois cinquante minutes par an).

Mais cela ne nous empêchera pas, si l'étudiant ou vous-même le jugez utile, de vous rencontrer à une date convenue d’un commun accord et toujours en présence de l'étudiant stagiaire. La demande doit donc bien être formulée soit par l’étudiant stagiaire, soit par le tuteur de stage au professeur d’encadrement de stage référent.

Pour débattre de manière plus globale de la question des stages, le centre de formation de Roux organise, une ou plusieurs fois par an, des rencontres où il invite les institutions qui accueillent des étudiants stagiaires. Une des fonctions de ces rencontres est de clarifier et de réguler les attentes des différents partenaires.


 

En résumé :


 

 

Quelle assurance pour le stagiaire?

 

Les étudiants stagiaires du CESA sont couverts par les assurances suivantes :




 

 

Pourquoi un carnet d’encadrement de stage ou un classeur  reprenant les différents écrits de l’étudiant?

 

Pendant le parcours d’accompagnement, le professeur d’encadrement de stage demandera la réalisation de différents écrits comme une présentation institutionnelle, un organigramme et la place de stagiaire, des situations éducatives, des réflexions à partir de différentes thématiques, des résultats de recherches dans des livres ou sur des sites, une autoévaluation…

 

Ces différents écrits ou documents devront être consignés dans un classeur d’encadrement de stage ou dans un cahier.

 

Un objectif à atteindre en fin de première année est de pouvoir décrire, de manière complète et fine, des situations éducatives rencontrées dans le cadre du stage.

 

Décrire, c’est :

 

Par situation éducative, nous entendons :

 

Le carnet ou la farde de pratique est avant tout un outil qui vous est destiné.

Il est l'endroit où vous pourrez consigner, par écrit, un ensemble d'informations relatives à votre travail ou stage.

Ce carnet vous permettra de réfléchir et de prendre du recul par rapport au vécu de terrain.

Ces écrits serviront de point de départ du travail réalisé en encadrement de stage.

« Pas d’écrit, pas de chocolat…. »

 



A quoi dois-je être attentif pendant ma période de stage ?

 

Je suis en stage, il faut d'abord que je me situe et que j'observe mon cadre de travail.

Je dois apprendre à me situer dans la structure de l’institution, du service ou de l'association. La première chose à faire consiste à observer et à connaître mon cadre de travail et le cadre de travail de mon institution ou association.

Quel est mon environnement de travail?

Quel est l'environnement de travail de mon institution?

Quel est mon rôle et comment est-ce que je me situe par rapport aux autres travailleurs et au public concerné?

Quelle est ma place?


 


A quoi peut me servir un organigramme institutionnel ?

 

Pour me situer, j'utilise un document qui devrait être disponible dans le service, l’institution ou l’association: l'organigramme. Il permet de connaître ma place dans l'institution et clarifie les relations entre les différentes personnes. Il facilite également la compréhension relative à la circulation des informations au sein de l'institution.

 

L'organigramme permet aux travailleurs de se situer, de définir leur propre place, tout en situant clairement la place des autres travailleurs de l'institution. Il permet de "voir dans la globalité". C'est l'aspect "statique" de l'organigramme: je repère où je me trouve.

L'organigramme peut également donner des informations sur l'aspect relationnel. Quel est le sens des flèches entre les différents niveaux hiérarchiques? A qui dois-je m'adresser? Quels sont les endroits de communication des informations? C'est l'aspect dynamique de l'organigramme.


 


L'organigramme est l'expression du fonctionnement d'une association, d'une institution, d'un service. Il permet de mettre clairement en valeur l'importance que l'on accorde à la circulation de l'information dans un sens vertical: de haut en bas et réciproquement (entre personnes de niveaux hiérarchiques différents) et horizontal: de gauche à droite et réciproquement (entre personnes de même niveau hiérarchique).

 

L'organigramme dévoile le niveau de possibilité de participation des travailleurs dans les différentes structures institutionnelles. Il met à nu le degré d'autonomie entre les différentes structures de travail.

Il est toujours important de confronter l'organigramme avec le projet pédagogique institutionnel. Un hiatus peut apparaître entre le "discours" pédagogique et le fonctionnement institutionnel structuré par l'organigramme.


 


A quoi peut servir un projet pédagogique?

 

Un projet pédagogique, en définissant avec beaucoup de précisions les objectifs de travail, dit clairement où l'on veut aller et quelles sont les finalités d'une institution. Les objectifs à court, à moyen et plus long terme permettent de faire régulièrement le point sur la manière de travailler. Ils permettent de mettre des jalons sur la "route" de l'évolution du travail par rapport aux objectifs fixés.

 

Le projet pédagogique détermine la philosophie du travail. Il donne un sens, une direction au travail de l'éducateur et des autres membres du personnel. Il dit pourquoi on travaille de telle ou de telle manière. Sans lui, on ne saurait dire comment éduquer. Le projet pédagogique est le cadre de référence. C'est rassurant de pouvoir se référer, se situer.

Le projet pédagogique facilite le travail d'équipe. En sachant où l'on va, il est plus facile de travailler tous de la même manière et dans la même perspective. On en arrive à une homogénéité dans la manière de travailler. Cela sécurise, tant les éducateurs, que le public concerné. Tout le monde sait très bien pourquoi et comment travailler.

Un projet pédagogique devrait être un des fondements de toute association, service ou institution. Il devrait être écrit.

Ce projet pédagogique peut être affiné au fil des années, complété en fonction du vécu et réadapté. Un projet pédagogique ne peut être achevé une fois pour toutes. Il doit nécessairement être en mouvement pour éviter qu'il ne se fige et perde tout cet aspect dynamique de recherche, d'évaluation, de réflexion à partir du travail sur le terrain et de réadaptation.

Un projet pédagogique est vivant. A partir du moment présent, il permet la construction de l'avenir en se réajustant au fil des expériences.


 


 


Lorsqu’un étudiant arrive au terme de son stage à quoi doit-il veiller ?

 

Quelques temps avant la fin des stages, il est important que l’étudiant puisse convenir d’une date de rencontre destinée à effectuer l’évaluation finale avec son tuteur de stage.

Il est souhaité que la grille d’appréciation finale soit remplie par le tuteur de stage, en présence du stagiaire et des membres de l’équipe de travail.

C’est d’ailleurs l’engagement pris par les trois partenaires, lors de la signature des contrats.

Dès que cette grille est complétée, elle doit être remise, par l’étudiant, à son professeur d’encadrement de stage référent.

 

L’attestation avec le nombre d’heures de stage réalisées

Au terme du stage, après avoir demandé ce document à son professeur d’encadrement, l’étudiant doit le faire remplir par un membre de la direction de l’institution, de l’association ou du service (voir document « attestation de stage » ).

Cette attestation doit ensuite être remise au professeur d’encadrement qui va y apposer sa signature. Elle doit ensuite être impérativement remise AU PROFESSEUR D ENCADREMENT DE STAGE du centre de formation une semaine avant la délibération finale de la section. Si ce n’est pas fait, l’étudiant ne pourra pas être délibéré !

 

En vue de l’évaluation finale, dans le cadre des cours d’encadrement se stage, l’étudiant doit également prendre le temps de rédiger lui-même sa propre évaluation de ses stages (voir grille d’autoévaluation ci-après).


 


 

L'autoévaluation de l'étudiant

 

Pour l'évaluation finale, dans le cadre du cours d’encadrement de stage, il vous est demandé de rédiger un document écrit où vous relatez votre propre évaluation du stage ou la manière dont vous avez évolué, en cours d'année, dans le cadre de votre travail professionnel.

 

Il s'agit de faire votre autoévaluation. Ce n'est pas facile à faire.

Si vous êtes allé en stage, il vous sera indispensable de tenir compte de  certains éléments contenus dans l'évaluation de stage faite par l'institution elle-même.

 

Voici quelques repères ou suggestions qui vous serviront d'amorce pour votre réflexion:

 

Contenu du stage ou du travail

 

Le contenu du stage a été négocié en début d'année. Un contrat a été signé (que ce soit au travail ou en stage). Tout a-t-il été conforme aux prévisions? Avez-vous pu facilement respecter ce contrat ou le faire respecter?

Que s'est-il passé pendant cette année de stage ou de travail?

 

Apprentissages et réflexions

 

Qu'avez-vous appris sur l'institution, service ou institution que vous avez fréquenté cette année?

Qu'est-ce qui vous a surpris, étonné ou déçu en ce qui concerne la disposition des locaux, des lieux où vous avez travaillé, le personnel que vous avez côtoyé, l'organisation des tâches et responsabilités, le contact avec le public extérieur,...?

Qu'avez-vous appris sur vous-même?

Quelles sont vos compétences (découvertes, innées ou construites)?

Qu'est-ce que vous avez le plus de mal à faire et quels sont les points à retravailler chez vous (dans les attitudes, le faire...)?

 

Evolution

 

Quelle fut l'évolution de vos rapports avec les personnes que vous avez fréquentées depuis le début jusqu'à la fin du stage ou de votre travail professionnel?

Vos relations avec le public ont-elles évolué? Avez-vous aussi eu des relations, dans le cadre du stage ou du travail, avec des parents, des fournisseurs, le personnel d'entretien?

Comment vous êtes-vous senti au cours de ce stage ou de votre travail et comment avez-vous évolué au cours de cette expérience: êtes-vous le même? Avez-vous changé? Avez-vous modifié vos idées, opinions, jugements, projets?

 

Satisfactions-insatisfactions

 

Quelles ont été vos satisfactions et insatisfactions dans la réalisation de votre travail, celui qu'on vous a demandé de faire et celui que vous avez fait de votre propre initiative?

Si le stage ou le travail était à refaire, quelles améliorations y apporteriez-vous? Qu'éviteriez-vous? Quels conseils donneriez-vous à un nouveau stagiaire qui arriverait dans votre service, institution ou association?

 

Liens pratique-théorie

 

En quoi avez-vous pu faire le lien entre les différents cours théoriques, de la formation du C.E.S.A., et le travail de terrain? Citez des exemples concrets.

Avez-vous pu réinjecter des expériences vécues sur le terrain dans la formation du C.E.S.A.? Citez des exemples concrets.

Pensez-vous que le va-et-vient théorie-pratique-théorie est à parfaire? En quoi et que pensez-vous qu'il y a lieu de mettre en place?

Comment les cours d’encadrement de stage vous ont-ils aidé à intervenir sur le terrain?

Citez cinq points positifs du cours de pratique.

Qu'est-ce que vous souhaiteriez changer dans la méthodologie ou le contenu du cours d’encadrement de stage?

 

Projets et remarques

 

Dans quel secteur allez-vous vous orienter l'année quand vous serez en bachelier.

Avez-vous des remarques ou des suggestions à faire concernant l'organisation du stage ou du travail, les rapports, le carnet d’encadrement de stage, les liens entre les cours et les stages (ou le travail) et inversement?

 


 

 

Quelques "trucs" pour réussir

 

Participez à toutes les séances de travail organisées dans le cadre des cours d’encadrement de stage (entretiens individuels, travail en groupe classe). Votre réussite en dépend en grande partie. Si exceptionnellement, vous avez un empêchement, n’oubliez pas de prévenir votre professeur d’encadrement de stage et de fixer un nouveau rendez-vous avec lui.

 

Ayez un agenda. Il serait inconcevable que vous n’ayez pas d’agenda qui représente un outil de travail INDISPENSABLE à la formation et pour votre futur travail professionnel.

L’agenda vous servira pour :

Utiliser un agenda signifie également le consulter au moins une fois par jour…

 

Prenez des notes aux cours. Elles vous serviront de traces, de mémoire, de repères de ce que vous avez vu.

Si vous devez vous absenter aux cours, n'oubliez pas d'en informer les formateurs (mot d'excuse dans le casier, coup de téléphone au secrétariat…) et surtout de vous remettre à jour, par la suite, dans vos notes de cours. Par la suite, n’oubliez pas de rentrer un justificatif au secrétariat afin de vous mettre en ordre administrativement…

 

Recherchez activement un lieu de stage pendant les mois qui précèdent le mois de janvier.

 

N'oubliez pas que le stage ne peut démarrer que lorsque vous avez introduit votre projet de stage, que l'accord a été donné par votre professeur de pratique référent, que les démarches pour répondre à l’analyse de risques ont été faites et que vos contrats sont signés par les trois partenaires (tuteur de stage - étudiant - enseignant).

 


Respectez scrupuleusement l'horaire de stage que vous avez négocié avec votre tuteur de stage. Si vous avez un empêchement, prévenez-le immédiatement.

Si vous vous trouvez face à une difficulté importante sur votre lieu de stage, informez-en votre professeur d’encadrement référent.

Des dates d'évaluation intermédiaires ont été fixées lors du démarrage de vos stages. La synthèse de ces évaluations doit être reprise par écrit dans votre carnet d’encadrement de stage.

Ce n'est que pour l'évaluation finale que la grille doit être complétée par le tuteur de stage et remise à votre professeur d’encadrement. Vérifiez régulièrement si vous n'avez pas oublié une échéance important.

Tenez votre carnet ou votre farde de pratique professionnelle à jour.

 

Pour le dernier entretien d’encadrement de stage consacré à l’évaluation:

 

Les documents indispensables à l'évaluation finale sont:

·         le carnet ou la farde de pratique professionnelle reprenant tous les écrits réalisés ou collectés par l’étudiant;

·         la grille d’appréciation  du stage complétée et signée par le tuteur de stage et ce, même si les stages ne sont pas terminés. Dans ce cas, une grille provisoire doit nécessairement être rentrée;

·         la propre évaluation écrite de l'étudiant : document d’autoévaluation;

·         Lorsque le stage se termine ou est terminé, l’étudiant demandera (recevra) l’attestation du nombre d’heures de stage et la lettre de remerciements à son professeur d’encadrement. Ces deux documents doivent être remis au tuteur de stage.

·         L’attestation du nombre d’heures prestées par l’étudiant dans le cadre de son stage est un document essentiel et capital pour la délibération de fin d’année. Il doit être complété et remis AU PROFESSEUR D’ENCADREMENT DE STAGE au moins une semaine avant la date de délibération, faute de quoi, l’étudiant sera ajourné pour raisons administratives.


 

 

COORDONNÉES DES PROFESSEURS D’ENCADREMENT DE STAGE

 

 

Marie-Claire

PETERS

Rue Regniessart, 23

5670 VIROINVAL

0473/72.38.75.

060/34.44.18.

mcpe88@hotmail.com

Xavier

RICHIR

Rue Roosenvael, 59

1190 BRUXELLES

0485/471160

richirxavier@hotmail.com 

Jacques

VANHAVERBEKE

rue de Dampremy 23

 

6030 MARCHIENNE-AU-PONT

 

071/32.79.15

jacques@educ.be

 


jargon de la formation et abréviations

 

Dans le but de vous faciliter la tâche, nous avons repris ci-dessous une série de termes que vous allez rencontrer dans le cadre de votre parcours de formation.

Ce « jargon » de la formation sera suivi par des abréviations fréquemment utilisées dans le cadre de la formation d’éducateur.

 

Jargon de la formation

 

Analyse de risques : voir question 14

Attestation de fin de stage : 25

Autoévaluation : voir question 27

Carnet de pratique professionnelle : voir question 21

Cours généraux : ce sont des cours dispensés à l’école, comme par exemple : psycho, socio, déonto, français…

CQ éduc : certificat de formation éducateur

Farde de pratique professionnelle : voir question 21

Professeur d’encadrement : c’est l ‘enseignant qui va vous accompagner, dans le cadre de votre stage, pendant une année de formation. C’est à lui qu’incombera la tâche de valider ou non notre UF stages.

Projet de stage : voir question 13

Situations éducatives : voir question 21

Stage d’immersion : c’est l’intitulé des stages de première année.

Stage d’insertion : c’est l’intitulé des stages de deuxième année.

Stage d’intégration : c’est l’intitulé des stages de troisième année.

Tuteur de stage : c’est l’éducateur ou le professionnel qui vous encadrera sur le lieu de stage. Il est le responsable de votre suivi sur le terrain.

UF : unités de formation

 

 

Abréviations

 

AAJ  Aide à la jeunesse 

ACS  Agents Contractuels Subventionnés 

AMO  Service d’aide en milieu ouvert  ou d’action en

APDES Association Professionnelle des Educateurs Spécialisés

APEF  Association paritaire pour l’emploi et la formation 

ASBL  Association Sans But Lucratif 

AWIPH  Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées 

CAAJ  Conseil d’arrondissement de l’Aide à la jeunesse 

CAEV  Centre d’aide aux enfants victimes de maltraitances 

CAS  Centre d’accueil spécialisé 

CAU  Centre d’accueil d’urgence 

CEFA  Centre d’Education et de formation en alternance 

CCAJ  Conseil communautaire de l’Aide à la jeunesse 

CCI  Centre conventionné INAMI 

CCPQ Commission Communautaire des Professions et Qualifications 

Abréviations (suite)

 

CJ  Centre de jour 

COCOF  Commission communautaire française à Bruxelles 

COCOM  Commission Communautaire Commune  à Bruxelles

COE  Centre d’orientation éducative 

COO  Centre d’observation et d’orientation 

CPA  Centre de premier accueil 

CPAS  Centre public d’action sociale 

DGAJ  Direction générale de l’Aide à la jeunesse 

EFT  Entreprise de Formation par le Travail 

ETA  Entreprise de travail adapté 

FIPI  Fond d’impulsion à la politique des immigrés 

HP  Hôpital psychiatrique 

IHP  Initiative d'habitation protégée 

ILA Initiatives Locales d’Accueil (MENA)

IMP  Institut médico pédagogique 

INAMI  Institut National d’Assurance Maladie Invalidité 

IPPJ  Institution publique de protection de la jeunesse 

MASS  Maison d’Accueil socio-sanitaire 

MENA  Mineur étranger non accompagné 

MRPA  Maison de repos pour personnes âgées 

MRS  Maison de repos et de soins 

MSP  Maison de soins psychiatriques 

OISP  Organisme d’insertion socio-professionnelle 

ONE  Office de la naissance et de l’enfance 

ONEM  Office national de l’emploi 

PEI  Projet éducatif individualisé 

PIP Plan d’Intervention Personnalisé

PMS  Centre Psycho-médico-social 

PPI  Projet personnel individualisé 

PPP  Projet Pédagogique Particulier (AAJ) 

PPP  Plan de prévention de proximité 

PSI  Plans sociaux intégrés 

SA  Service d’accompagnement 

SAAE  Service d’accueil et d’aide éducative 

SAI  Service d’Aide à l’Intégration 

SAIE  Service d’aide et d’intervention éducative 

SAJ  Service d’aide à la jeunesse 

SAJA  Service d’accueil de jour pour adultes 

SAJJ  Service d’accueil de jour pour jeunes 

SAJJNS  Service d’accueil de jour pour jeunes non scolarisés 

SAMIO Services d’Accompagnement, de Mobilisation intensifs et d’Observation 

SAMJA  Service d’Accompagnement de Mesures Judiciaires Alternatives 

SIIF Services d’Intervention Intensive en familles

SP  Service de protutelle 

 


Abréviations (suite)

 

 

SPEP  Service de prestations éducatives et philanthropiques 

SPF  Service de placement familial 

SPJ  Service de protection judiciaire 

SRA  Service résidentiel pour adultes 

SRJ  Service résidentiel pour jeunes 

SRNA  Service résidentiel de nuit pour adultes 

SRT  Service résidentiel de transition 

SSM  Service de Santé Mentale 

VGC  Vlaamse Gemeenschapscommissie (Commission communautaire flamande à Bruxelles) 

 

 

 

 

 

Françoise Huvelle, professeur d’encadrement de stage

Marie-Claire Peters, professeur d’encadrement de stage

Jacques Vanhaverbeke, Chef d’atelier

Rélisation du document en novembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

948e92b7DEFAULT



[1] Voir procédure détaillée dans la partie du document consacrée aux « question-réponses ».

[2] Certificat de bonne vie et mœurs « modèle 2 ».

[3] Voir plus loin ce que veut dire "situations éducatives".

[4] Voir plus loin dans cette même partie de « repères ».

[5] Le mercredi, il y a formation « post-graduat de cadre du secteur non-marchand ». C’est une formation à laquelle participent de nombreux Directeurs et chefs éducateurs d’institutions et de services… C’est sûrement une occasion de trouver un lieu de stage…

[6] Sources du texte : Mémento du Non-marchand, CDROM réalisé par Michel Davagle, septembre 2005. Cet outil peut être commandé à partir du site www.educ.be

[7] Art. 7, al. 1er, A.R. du 21 septembre 2004, o.c.

[8] Art. 7, al. 3, A.R. du 21 septembre 2004, o.c.