Objectifs du stage - BAC

 

Quels sont les objectifs à atteindre au terme de l’UF stages ?

 

Les objectifs et la pédagogie développés dans le cadre des stages sont cohérents par rapport au projet pédagogique de notre centre de formation. L'évaluation des stages se base d'ailleurs sur des objectifs de formation repris dans le projet pédagogique. Nous voulons donc mettre l'accent sur :

 

·         le fait que la recherche d'un lieu de stage peut être assimilée aux démarches à réaliser dans le cadre d'une recherche emploi. L'étudiant doit s'organiser, prendre contact, négocier...

·         l'importance du travail sur le terrain et l'exploitation maximum de cette pratique professionnelle. Il y a un va-et-vient incessant théorie-pratique-théorie...

·         la nécessité de prendre conscience du cadre institutionnel: organigramme, projet pédagogique, mode de subsidiation... et de l'environnement de l'association (réseau, interactions avec l'environnement extérieur...). Il faut apprendre à essayer de tenir compte de la globalité d'une institution, d'un service, d'une association: resituer dans un contexte (réseau, mode de financement...).

·         l'obligation de s'intégrer dans une équipe de travail et de pouvoir, à terme, mener des projets, en commençant par des petits, concertés en équipe. Le stagiaire doit acquérir une attitude adéquate dans le travail vis-à-vis du public, de l'équipe (communication) et de lui-même (remise en question, disponibilité, initiative, exigences personnelles, qualités et compétences naturelles)

·         le développement des capacités d'observation et d'interrogation. Le carnet d’encadrement de stage est un outil indispensable qui aide à prendre du recul.

·         la nécessité d'apprendre à se discipliner au niveau de l'écriture. Le stagiaire doit pouvoir passer de l'oral à l'écrit.


 


 

Stages d’immersion : premier niveau - première année.

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles déontologiques et de l’usage correct de la langue française :

  

¨          de décrire des situations socio-éducatives en tant qu’éducateur spécialisé ;

¨          de distinguer les faits observés des interprétations personnelles ;

¨          de s’interroger sur sa pratique en mettant notamment en évidence la place occupée par les bénéficiaires et la distance professionnelle qu’il a pu établir avec eux ;

¨          de décrire en quoi ses relations avec l’équipe et les bénéficiaires ont visé à développer des relations constructives ;

¨          de réaliser une synthèse personnelle du projet pédagogique de l’institution ;

¨          d’identifier les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

     Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants :

 

¨        la capacité à  développer des attitudes d’ouverture visant à l’intégration dans un  travail

        d’équipe,

¨        la qualité de l’utilisation des observations,

¨        la qualité, la clarté et la structure de la présentation de l’expérience vécue ;

¨        le degré de pertinence des commentaires et la qualité des liens établis avec la formation.

 

 

Stages d’insertion : deuxième niveau – deuxième année.

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles de déontologie et de l’usage correct de la langue française :

 

¨       d’analyser des situations socio-éducatives,

 

¨          en élaborant un questionnement qui tient compte de l’environnement, du contexte institutionnel, de l’équipe de travail, des personnes accompagnées et de leur entourage, de sa propre personne ;

¨          en distinguant les faits observés de l’interprétation ;

 

¨       d’analyser sa place, sa relation et son positionnement par rapport aux bénéficiaires et à l’équipe ;

¨       d’identifier et d’évaluer les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants:

 

¨       la capacité à  développer des attitudes d’ouverture visant l’intégration dans un  travail d’équipe,

¨       le niveau de qualité du questionnement et de l’analyse ;,

¨       le niveau de clarté et de structuration de la présentation de l’expérience vécue,

¨       le degré de pertinence des commentaires et la qualité des liens établis avec la formation.

 

 

Activités professionnelles de formation : troisième niveau – troisième année.

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles déontologiques et de l’usage correct de la langue française :

 

Sur base d’une observation et d’une analyse de situations éducatives, de concevoir, réaliser et évaluer des interventions socio-éducatives qui intègrent :

¨    l’environnement socio-économique,

¨    le contexte institutionnel ,

¨    l’équipe de travail,

¨    le réseau d’intervenants,

¨    la (les) personne(s) accompagnée(s) et son (leur) réseau,

¨    sa propre personne ;

 

¨    d’identifier et d’évaluer les acquis de son expérience d’activités professionnelles de formation en vue de l’aider à construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires ;

 

¨    de relever et de décrire en quoi les activités professionnelles de formation lui ont permis d’exercer  une  fonction de reliance, une fonction d’interface,  la fonction sociale et politique de l’éducateur spécialisé ;

 

¨    de décrire, d’analyser et d’évaluer ses compétences relationnelles.

 

Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants :

 

¨    le niveau de qualité du questionnement, de l’analyse, du positionnement et de l’évaluation,

¨    le niveau de clarté et de structuration de la présentation des expériences vécues,

¨    le degré de pertinence de l’intervention socio-éducative et de la qualité des liens établis avec la formation.

 

 

Quel est le contenu du dossier pédagogique de l’UF stage ?

 

·        Dossier pédagogique niveau 1: stage d'immersion

·        Dossier pédagogique niveau 2: stage d'insertion

·        Dossier pédagogique niveau 3: activités professionnelles de formation

 

 

 

Stages d’immersion : premier niveau - première année.

 

     4.1. Programme pour l’étudiant

 

         L’étudiant sera capable :

      

¨          de présenter l’institution dans laquelle il effectue un stage :

¨       décrire les spécificités du service ;

¨       réaliser une synthèse personnelle du projet pédagogique de l’institution ;

¨       identifier les caractéristiques du public cible ;

 

¨          de participer aux activités socio-éducatives du service et de relever les objectifs y afférant et les adaptations mises en place en fonction du contexte et des ressources ;

 

¨          de décrire des situations vécues en tant qu’éducateur spécialisé ;

 

 

¨          de s’initier à un processus d’interrogation et de questionnement par rapport  aux situations vécues :

¨           accepter et reconnaître les limites du travail de l’éducateur spécialisé par rapport aux demandes des personnes ;

¨           mettre en place des démarches pour vérifier la compréhension de la demande ;

¨           formuler des hypothèses quant aux demandes et aux comportements des personnes ;

¨           prendre en considération les personnes dans leur globalité ;

 

¨          de réfléchir à la place de l’affectif dans les situations professionnelles pour :

¨           établir une distance professionnelle ;

¨           poser les limites entre sphère professionnelle et privée ;

 

¨          de développer  des relations authentiques et constructives avec les personnes dans la vie quotidienne :

¨           relever  des ressources et des compétences potentielles chez les personnes accompagnées ;

¨           décoder les messages verbaux et non-verbaux ;

¨           reconnaître l’autre en tant que sujet ;

 

 

¨          de développer sa capacité à communiquer :

¨           évaluer sa capacité à entrer en relation ;

¨           développer l’écoute active (empathie et congruence) ;

¨           accepter des situations de tension et de conflit ;

 

¨          de percevoir et d’admettre que des opinions, des représentations, des convictions influencent son mode de pensée et son action ;

 

¨          de communiquer ses doutes et ses questionnements au sein d’une équipe pluridisciplinaire ;

 

¨          de s’interroger sur la cohérence entre le projet éducatif et le travail socio-éducatif du service ;

 

¨          de communiquer de façon claire, oralement et par écrit, ses observations ,ses réflexions et ses demandes ;

 

¨          d’interpeller et de se laisser interpeller par d’autres :

¨           questionner les pratiques d’autrui ;

¨           questionner ses pratiques ;

¨           écouter les différents points de vue ;

¨           accepter les interpellations sur ses pratiques ;

¨           relier les pratiques aux théories ;

 

¨          de s’interroger sur son identité professionnelle :

¨           confronter son projet personnel aux pratiques de l’institution ;

¨           s’interroger sur la légitimité de ses actes et ses interventions, en situant son questionnement dans une dimension éthique et en respectant les règles de base de la déontologie professionnelle ;

 

¨          de s’auto-évaluer de manière à mettre en évidence les acquis, les compétences professionnelles et les points faibles ;

 

¨          de témoigner de gestes et d’accompagnements spécifiques et de confronter ses représentations du public accompagné ;

 

¨          de mettre en œuvre des démarches de recherche d’informations.

 

    

4.2.  Programme pour le personnel chargé de l’encadrement

 

¨      amener l’étudiant à établir des liens entre les contenus de la formation et la description de ses observations sur le terrain ;

¨      clarifier avec l’étudiant, l’entreprise ou l’institution, les termes du contrat de stage en fonction des items du programme de l’étudiant ;

¨      gérer le suivi des activités de stage et les contacts avec les institutions et les services concernés ;

¨      définir la démarche attendue, annoncer les critères et les modalités d’évaluation;

¨      rappeler à l’étudiant la distinction entre les faits observés et les interprétations personnelles ;

¨      aider l’étudiant à relater des faits avec clarté et précision ;

¨      aider l’étudiant à améliorer sa compréhension du milieu et des relations professionnelles, notamment par la recherche d’informations ;

¨      encadrer la pratique de l’étudiant et évaluer ses apprentissages par rapport aux finalités et aux capacités terminales de l’unité de formation.

 

5.  CAPACITES TERMINALES

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant

    sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles déontologiques et de l’usage correct de la langue française :

  

¨          de décrire des situations socio-éducatives en tant qu’éducateur spécialisé ;

¨          de distinguer les faits observés des interprétations personnelles ;

¨          de s’interroger sur sa pratique en mettant notamment en évidence la place occupée par les bénéficiaires et la distance professionnelle qu’il a pu établir avec eux ;

¨          de décrire en quoi ses relations avec l’équipe et les bénéficiaires ont visé à développer des relations constructives ;

¨          de réaliser une synthèse personnelle du projet pédagogique de l’institution ;

¨          d’identifier les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

     Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants :

 

¨        la capacité à  développer des attitudes d’ouverture visant à l’intégration dans un  travail

        d’équipe,

¨        la qualité de l’utilisation des observations,

¨        la qualité, la clarté et la structure de la présentation de l’expérience vécue ;

¨        le degré de pertinence des commentaires et la qualité des liens établis avec la formation.

 

 

Stages d’insertion : deuxième niveau – deuxième année.

 

1.  FINALITES DE L’UNITE DE FORMATION

 

    1.1.    Finalités générales

 

Conformément à l’article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l’enseignement de promotion sociale, cette unité de formation doit:

 

¨       concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire;

¨       répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et d’une manière générale des milieux socio-économiques et culturels.

 

1.2.    Finalités particulières

 

L’unité de formation vise à permettre à l’étudiant en situation d’activité professionnelle, de s’insérer dans un des secteurs de l’éducation spécialisée en co-intervention avec des professionnels.

 

En particulier, cette unité de formation permettra à l’étudiant de développer ses capacités à :

¨        questionner et analyser sa pratique ;

¨        développer un regard critique sur son action ;

¨        situer son intervention et son mandat dans une équipe éducative et/ou pluridisciplinaire en tenant compte du contexte organisationnel.

 

 

2.            CAPACITES PREALABLES REQUISES

 

2.1.       Capacités

 

      En référence au profil professionnel du bachelier en éducation spécialisée en

      accompagnement  psycho-éducatif et par la réalisation de travaux :

 

¨      présenter les raisons pour lesquelles il choisit la profession d’éducateur spécialisé ;

¨      décrire des contextes dans lesquels s’exerce le travail éducatif ;

¨      déterminer ses atouts et ses limites par rapport à la formation et au métier

       d’éducateur spécialisé ;

¨      évoquer son intégration au sein d’un groupe en formation ;

¨      signaler les découvertes ou les changements que les rencontres et les confrontations

       ont apportés ;

¨      se situer face à son orientation professionnelle et par rapport à son projet personnel.

 

 

 

 

             En approche conceptuelle

 

            en respectant les consignes relatives à l’utilisation de la langue française,

 

¨       définir, utiliser et illustrer, les concepts et processus relatifs, à la philosophie  à la psychologie, à la sociologie et à la théorie de la communication qui fondent le travail socio-éducatif ;

¨       analyser une situation professionnelle en utilisant ces concepts et processus ;

¨       réaliser un écrit professionnel et en justifier la pertinence en fonction du contexte et de la finalité.

 

              En approche méthodologique,

 

     en respectant l’usage correct de la langue française :

 

¨          appliquer les principes de base de la relation d’aide et de la communication interpersonnelle dans le cadre de la profession d’éducateur spécialisé ;

¨          poser une réflexion sur l’application des concepts de créativité au travail socio-éducatif au travers d’au moins une activité d’animation ou d’expression ;

 

             à partir de situations de travail socio-éducatif,

 

¨          réaliser une description différenciant faits observés, émotions et ressentis ;

¨          analyser la(les) situation(s) en mettant en évidence :

¨        la distinction entre faits observés et hypothèses,…,

¨        la(les) position(s) professionnelle(s) de l’éducateur spécialisé,

¨        des hypothèses explicatives susceptibles d’éclairer les enjeux des acteurs eu égard au contexte de la situation ;

¨          analyser la(les) situation(s) à partir des repères déontologiques et des éléments spécifiques de l’identité professionnelle de l’éducateur ;

¨          analyser la(les) situation(s) à partir des éléments théoriques de la communication (influence du contexte, contenus, forme de communication, …) ;

¨          analyser la(les) situation(s) à partir des éléments théoriques relatifs à l’anatomo-physiologie et à l’éducation à la santé.

 

      En  « Découverte de la profession »

 

     en référence au profil professionnel de l’éducateur spécialisé,:

 

¨       rédiger un projet personnel qui comporte sa définition personnalisée de l’éducation

         spécialisée, les différents contextes dans lesquels s’exerce la profession d’éducateur

         spécialisé et dans lequel il décrit ses atouts et ses limites par rapport au programme de

          formation proposé .

 

      En stage,

 

             Dans le respect des  règles déontologiques et de l’usage correct de la langue française,

  

¨       décrire des situations socio-éducatives en tant qu’éducateur spécialisé ;

¨       distinguer les faits observés des interprétations personnelles ;

¨       s’interroger sur sa pratique en mettant notamment en évidence la place occupée par les bénéficiaires et la distance professionnelle qu’il a pu établir avec eux ;

¨       décrire en quoi ses relations avec l’équipe et les bénéficiaires ont visé à développer des relations constructives ;

¨         réaliser une synthèse personnelle du projet pédagogique de l’institution ;

¨         identifier les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

2.2.         Titres  pouvant en tenir lieu

 

Attestations de réussite des UF 983002 U36 D1  «BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO- EDUCATIF : DECOUVERTE DE LA PROFESSION »,  983003U36 D1 «BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 1», 

983004 U36 D1 «BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF: APPROCHE METHODOLOGIQUE 1 », 983005 U36 D1 «  BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : STAGE D’IMMERSION » 983002 U36 D1 «  BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : DECOUVERTE DE LA PROFESSION » classées dans l’enseignement supérieur pédagogique de type court.

                                           

                                                                          

3.  HORAIRE MINIMUM DE L’UNITE DE FORMATION

 

    3.1. Etudiant : 240 périodes                                                                    Code U

                                                                                                                    Z

    3.2. Encadrement du stage : 

 

Dénomination du cours

Classement

Code U

Nombre de périodes

par groupe d’étudiants

Encadrement du stage : bachelier en éducation spécialisée

PP

O

20

 

 

4.  PROGRAMME

 

     4.1. Programme pour l’étudiant

 

         L’étudiant sera capable :

 

¨        de situer sa fonction éducative dans un contexte organisationnel :

 

·         identifier les partenaires signifiants de l’environnement de l’organisation ;

·         analyser le projet institutionnel (philosophie, valeurs, histoire, règles de vie collective et individuelle,…) ;

·         au travers de l’organigramme de l’institution, se situer et situer les autres acteurs institutionnels (rôles, fonctions, mandats,…) afin de comparer le mandat prescrit et le mandat exercé ;

·         identifier les référentiels théoriques et méthodologiques institutionnels pour  décrire des outils professionnels qui finalisent le projet institutionnel ;

 

¨        de s’insérer dans les actions d’une équipe éducative et/ou pluridisciplinaire :

                 

·         participer à des réunions ;

·         communiquer avec les  membres de l’équipe et participer à la circulation de l’information ;

·         prendre de manière progressive des responsabilités et négocier la prise en charge de projets ;

·         élaborer son action en lien avec le projet institutionnel en tenant compte des aspects pédagogiques, logistiques et financiers ;

·         décrire et analyser sa participation à l’organisation des actions ou activités (institutionnelles, pédagogiques, sociales, ludiques, …) adaptées aux objectifs fixés avec les personnes accompagnées et les différents partenaires (famille, institutions, …) ;

·         identifier et expliciter le sens donné aux activités et tâches quotidiennes en le liant aux objectifs fixés pour et avec les personnes accompagnées ;

 

¨         d’analyser une situation d’accompagnement éducatif vécue :

 

¨      développer un questionnement éthique relatif au respect des libertés et droits fondamentaux ;

¨      évaluer les compétences et les ressources de la personne ou des personnes accompagnées ;

¨      étayer les demandes et les besoins exprimés notamment par rapport à la dimension affective et sexuelle ;

¨      favoriser des conditions d’intégration sociale ;

¨      associer les personnes pour déterminer des objectifs et des moyens appropriés ;

 

¨         d’interroger les perspectives et les limites de son intervention éducative :

 

¨      situer celle-ci au sein d’un réseau et d’une équipe  pluridisciplinaire ;

¨      se confronter à la complexité de l’intervention éducative ;

¨      prendre distance par rapport à ses émotions en adoptant une attitude professionnelle notamment face à  des situations de conflits au sein de l’équipe ou de l’institution ;

¨      intervenir dans le respect de la déontologie et de l’éthique de la profession ;

¨      ajuster la construction de son identité professionnelle à un processus d’auto- évaluation en terme de compétences professionnelles acquises ou à améliorer ;

¨      reprendre l’impact de ses représentations sur son mode de pensée.

 

    

4.2.  Programme pour le personnel chargé de l’encadrement

 

¨      amener l’étudiant à établir des liens entre les contenus de la formation et l’analyse des situations;

¨      clarifier avec l’étudiant, l’entreprise ou l’institution, les termes du contrat de stage en fonction des items du programme de l’étudiant ;

¨      gérer le suivi des activités de stage et les contacts avec les institutions et les services concernés ;

¨      définir la démarche attendue, annoncer les critères et les modalités d’évaluation ;

¨      accompagner l’étudiant dans son questionnement et ses analyses de situations ;

¨      aider l’étudiant à relater des faits avec clarté et précision ;

¨      aider l’étudiant à améliorer sa compréhension du milieu et des relations professionnelles, notamment par la recherche d’informations ;

¨      encadrer la pratique de l’étudiant et évaluer ses apprentissages par rapport aux finalités et aux capacités terminales de l’unité de formation.

 

5.  CAPACITES TERMINALES

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant

    sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles de déontologie et de l’usage correct de la langue française :

 

¨       d’analyser des situations socio-éducatives,

 

¨          en élaborant un questionnement qui tient compte de l’environnement, du contexte institutionnel, de l’équipe de travail, des personnes accompagnées et de leur entourage, de sa propre personne ;

¨          en distinguant les faits observés de l’interprétation ;

 

¨       d’analyser sa place, sa relation et son positionnement par rapport aux bénéficiaires et à l’équipe ;

¨       d’identifier et d’évaluer les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants:

 

¨       la capacité à  développer des attitudes d’ouverture visant l’intégration dans un  travail

d’équipe,

¨       le niveau de qualité du questionnement et de l’analyse ;,

¨       le niveau de clarté et de structuration de la présentation de l’expérience vécue,

¨       le degré de pertinence des commentaires et la qualité des liens établis avec la formation.

 

 

 

Activités professionnelles de formation : troisième niveau – troisième année.

 

1.  FINALITES DE L’UNITE DE FORMATION

 

    1.1.    Finalités générales

 

Conformément à l’article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l’enseignement de promotion sociale, cette unité de formation doit:

 

¨       concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire;

¨       répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et d’une manière générale des milieux socio-économiques et culturels.

 

1.2.    Finalités particulières

 

Cette unité de formation vise à permettre à l’étudiant en situation d’activité professionnelle, d’exercer la profession d’éducateur spécialisé en co-intervention avec des professionnels.

 

En particulier, cette unité de formation permettra à l’étudiant de développer ses capacités à mobiliser les compétences théoriques et méthodologiques acquises au cours de ses études pour analyser des situations éducatives, émettre des hypothèses et des pistes d’action  et les évaluer en tenant compte du contexte socio-politique et institutionnel.

 

 

2.            CAPACITES PREALABLES REQUISES

 

2.3.       Capacités

 

 En approche conceptuelle,

 

      Tout en respectant les règles et usages de la langue française :

 

¨         définir et illustrer des concepts et processus relatifs aux cours de sciences économiques et politiques, de droit et de législation, de sociologie des organisations et de psychologie sociale ;

¨         définir, décrire des notions, des concepts et des processus relatifs aux cours d’expression orale et écrite de psychopathologie et de psychopédagogie ;

¨         utiliser de façon critique et argumentée des notions, concepts et processus abordés aux cours pour analyser des situations relevant du champ professionnel de l’éducateur spécialisé.

 

              En approche méthodologique,

            

¨      à partir de situations professionnelles,

 

¨         identifier l’importance de la dimension corporelle dans la relation socio-éducative ;

¨         analyser la (les) situation(s) à partir des repères relatifs à l’analyse organisationnelle (logiques d’acteurs, logiques d’institutions, enjeux de pouvoir, …), à l’éthique et à la déontologie ;

¨         poser des hypothèses de travail socio-éducatif en tenant compte :

              

·             des paramètres inhérents aux situations,

·             de la dimension collective du travail de l’éducateur,

·             de la dimension stratégique de l’organisation,

·             du mandat donné ;

 

¨      élaborer un projet professionnel à caractère éducatif et le justifier en fonction des objectifs préalablement définis et de la méthodologie choisie ;

 

¨      élaborer un projet de recherche qui intègre les points suivants : objectifs, hypothèses de travail, données à recueillir, modalités de recueil et référents théoriques à mobiliser ;

 

¨      proposer des activités ACSC adaptées qui favorisent le développement global de la personne.

 

En stage ,

   

            en référence aux contenus  de son niveau de formation, au travers d’un ou plusieurs rapports

            d’activités oraux et écrits, dans le respect des règles de déontologie et de l’usage correct de la

            langue française :

 

analyser des situations socio-éducatives ,

 

en élaborant un questionnement qui tient compte de l’environnement, du contexte institutionnel, de l’équipe de travail, des personnes accompagnées et de leur entourage, de sa propre personne ;

en distinguant les faits observés de l’interprétation ;

 

analyser sa place, sa relation et son positionnement par rapport aux bénéficiaires et à l’équipe ;

identifier et évaluer les acquis de son expérience de stage en vue de construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires.

 

2.4.     Titres  pouvant en tenir lieu

 

Attestations de réussite des UF 983007 U36 D1 «BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 2 », UF 983008 U36 D1 «BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF: APPROCHE METHODOLOGIQUE 2 », UF 983009 U36 D1 «  STAGE D’INSERTION : BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF » classées dans l’enseignement supérieur pédagogique de type court.

 

                                        

                                                                          

3.  HORAIRE MINIMUM DE L’UNITE DE FORMATION

 

    3.1. Etudiant : 240 périodes                                                                    Code U

                                                                                                                    Z

 

    3.2. Encadrement : 

 

Dénomination du cours

Classement

Code U

Nombre de périodes

par groupe d’étudiants

Encadrement des activités professionnelles de formation : bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éduicatif

PP

O

20

 

 

4.  PROGRAMME

 

     4.1. Programme pour l’étudiant

 

L’étudiant sera capable, en tenant compte du contexte organisationnel et de l’environnement, du travail de l’équipe pluridisciplinaire et du réseau et en interrogeant le cadre éthique et déontologique :

 

¨       de concevoir, de réaliser et d’évaluer des interventions d’accompagnement et d’éducation :

¨    analyser la situation individuelle, familiale et sociale de la (des) personne(s)

    accompagnées ;

¨    participer à l’identification des potentialités, des obstacles et des freins pour

    promouvoir un projet de vie qui tienne compte des réalités sociales ;

¨    créer, par des actes de la vie quotidienne fondés sur des méthodologies adaptées,

                              une relation éducative personnalisée ;

¨    garantir le respect de la (des) personne(s), de sa (leurs) culture(s), de son (leur)

    histoire familiale ;

¨    veiller à ce que son (leur) avis et sa (leur) demande(s) soient pris en

    considération ;

¨    délimiter avec la (les) personne(s) le cadre de son intervention et ses limites ;

 

¨    d’exercer  une fonction de reliance :

¨    maintenir ou recréer les liens de la personne avec le réseau relationnel (famille, voisinage, structures sociales) ;

¨    valoriser les compétences relationnelles de la personne et les ressources de son  réseau relationnel ;

¨    mobiliser leur participation  en référence au projet de la (des) personne(s) ;

 

¨    d’exercer  et d’évaluer une fonction d’interface :

¨    s’intégrer dans une équipe éducative et/ou pluridisciplinaire, argumenter sa position et solliciter les autres intervenants en vue de favoriser la coordination des actions et la cohérence du dispositif d’accompagnement ;

¨    susciter des rencontres entre différents professionnels, participer à des réunions et en assurer le suivi en vue de favoriser la coordination et la concertation au profit du ou des bénéficiaire(s)

 

¨    .d’exercer et d’évaluer ses compétences relationnelles, plus particulièrement :

 

¨    dans la prévention et la gestion des conflits, ses capacités à utiliser la crise et à développer des outils de médiation, de négociation ; 

¨    dans la prise de distance professionnelle et émotionnelle ;

 

¨    d’identifier et d’évaluer le mandat et la fonction sociale de l’éducateur spécialisé :

¨    décoder les valeurs dominantes de ses interlocuteurs et situer son intervention par rapport à ceux-ci ;

¨    organiser ses interventions sur base de la connaissance des réalités sociales et de leur évolution ;

¨    s’interroger et interpeller l’institution par rapport au projet institutionnel, au mandat qu’elle lui donne et aux orientations fondamentales qu’elle prend ;

¨    promouvoir, au travers de ses activités socio-éducatives, le respect, la tolérance et le droit à la différence en référence notamment à la convention des droits de l’homme et à la convention des droits de l’enfant ;

¨    informer les personnes sur leurs droits, les aider à les faire respecter et les soutenir dans l’exercice de leurs devoirs ;

 

¨    de s’exercer à la fonction politique de l’éducateur spécialisé :

¨    s’informer des organes de représentation pour valoriser et faire reconnaître la profession et l’action éducative ;

¨    situer son action par rapport au système politique, économique, social et culturel ;

¨    contribuer à l élaboration d’outils méthodologiques et/ou théoriques spécifiques favorisant ainsi le professionnalisme du secteur ;

¨    participer à la construction des représentations et des normes collectives constitutives de son identité professionnelle et sociale ;

¨    confronter son expérience à celle d’autres intervenants en rédigeant des écrits structurés et argumentés ;

¨    se situer dans un processus de formation continu.

 

4.2.  Programme pour le personnel chargé de l’encadrement

 

¨      amener l’étudiant à établir des liens entre les contenus de la formation et l’analyse des situations ;

¨      clarifier avec l’étudiant, l’entreprise ou l’institution, les termes du contrat d’activités professionnelles de formation en fonction des items du programme de l’étudiant ;

¨      gérer le suivi des activités professionnelles de formation et les contacts avec les institutions et les services concernés ;

¨      définir la démarche attendue, annoncer les critères et les modalités d’évaluation ;

¨      accompagner l’étudiant dans son questionnement , ses analyses de situations et dans l’identification des différentes fonctions énoncées dans le programme de l’étudiant ;

¨      aider l’étudiant à relater et analyser des faits avec clarté et précision ;

¨      aider l’étudiant à améliorer sa compréhension du contexte socio-politique, du milieu et des relations professionnelles, notamment par la recherche d’informations ;

¨      encadrer la pratique de l’étudiant et évaluer ses apprentissages par rapport aux finalités et aux capacités terminales de l’unité de formation.

 

5.  CAPACITES TERMINALES

 

    Pour atteindre le seuil de réussite, en référence aux contenus  de son niveau de formation,  l’étudiant

    sera capable, au travers d’un ou plusieurs rapports d’activités oraux et écrits, dans le respect des

    règles déontologiques et de l’usage correct de la langue française :

 

Sur base d’une observation et d’une analyse de situations éducatives, de concevoir, réaliser et évaluer des interventions socio-éducatives qui intègrent :

¨    l’environnement socio-économique,

¨    le contexte institutionnel ,

¨    l’équipe de travail,

¨    le réseau d’intervenants,

¨    la (les) personne(s) accompagnée(s) et son (leur) réseau,

sa propre personne ;

 

¨    d’identifier et d’évaluer les acquis de son expérience d’activités professionnelles de formation en vue de l’aider à construire son identité professionnelle (limites et ressources) en tenant compte des spécificités des bénéficiaires ;

 

¨    de relever et de décrire en quoi les activités professionnelles de formation lui ont permis d’exercer  une  fonction de reliance, une fonction d’interface,  la fonction sociale et politique de l’éducateur spécialisé ;

 

¨    de décrire, d’analyser et d’évaluer ses compétences relationnelles.

 

Pour déterminer le degré de maîtrise, il sera tenu compte des critères suivants :

 

¨    le niveau de qualité du questionnement, de l’analyse, du positionnement et de l’évaluation,

¨    le niveau de clarté et de structuration de la présentation des expériences vécues,

¨    le degré de pertinence de l’intervention socio-éducative et de la qualité des liens établis avec la formation.