Avant de démarrer un stage - BAC

 

Quelles sont les démarches à réaliser par l’étudiant pour pouvoir démarrer un stage ?

 

 

·         Si vous êtes éducateur travailleur

 

·         Si vous êtes étudiant non travailleur

 

 

L’étudiant doit se mettre en recherche d’un lieu de stage. Le CESA oblige à respecter certaines conditions pour que le lieu puisse être validé comme étant un endroit de stage possible.

 

L’étudiant peut commencer les négociations au niveau du contenu et du rythme de son stage. II doit être attentif à ce que le lieu possible de stage dispose de toutes les informations et document utiles.

 

L’étudiant doit ensuite prendre rendez-vous avec son professeur d’encadrement et s’y rendre avec son document « projet de stage ».

 

C’est lors de cette rencontre que le feu vert sera, ou non, donné pour la signature des contrats de stage. ?

 

Quels sont les documents à faire compléter par le lieu de stage AVANT de démarrer le stage ?

 

Voici un ensemble de documents que vous devrez transmettre à votre futur tuteur de stage.

Ils sont classés dans l’ordre chronologique où vous devrez les transmettre au responsable de votre lieu de stage.

 

A. Avant le démarrage du stage

 

1. Une lettre précisant les attentes et objectifs du CESA .

 

Cette lettre est à remettre avant la signature des contrats de stage. Votre tuteur de stage doit absolument la lire AVANT de signer les contrats de stage.

Les informations importantes  sont :

·         Les objectifs et  les finalités du stage ;

·         Les modalités de contact entre l’école et le service ;

·         La procédure d’analyse de risques ;

·         Le contenu du site www.cesa.be

Il y va de votre responsabilité de veiller à ce que votre tuteur de stage prenne le temps de lire cette lettre. Le contanu de celle-ci est également consultable sur le site du CESA.

 

2. La fiche d’analyse de risques

 

Ce document doit, dans tous les cas, être complété par le lieu de stage. Si nécessaire, vous entamerez les démarches pour vous mettre en conformité avec les exigences du lieu de stage.

Ce document doit être complété et remis à votre professeur d’encadrement de stage en même temps que les contrats (sauf  exception accordée par votre professeur d’encadrement).

 

3. Les contrats de stage

 

Vous demanderez au Directeur de l’institution ou du service, de compléter un contrat de stage, sans le signer, de le photocopier en trois exemplaires et de les signer par la suite. Chaque partenaire disposera ainsi d’un  exemplaire original signé.

Les trois exemplaires doivent être remis pour signature à votre professeur d’encadrement.


 

A.     A la fin du stage

 

 

4. La grille d’appréciation du stage

 

Cette grille doit être remplie par votre TUTEUR/MAITRE DE STAGE en votre présence. Cette appréciation  doit, de préférence, être le résultat d’un échange en équipe.

 

 

5. L’attestation du nombre d’heures de stage réalisées et la lettre de remerciements

 

 

Peu de temps avant de terminer votre stage, vous devez demander deux documents à votre professeur d’encadrement :

 

 

Que faut-il remettre au professeur d’encadrement pour qu’un stage puisse démarrer ?

 

Lorsque les démarches de recherche d’un lieu de stage ont abouties, l’étudiant doit prendre rendez-vous avec son professeur d’encadrement et s’y rendre avec son document « projet de stage ».

 

C’est lors de cette rencontre que le feu vert sera, ou non, donné pour la signature des contrats de stage. ?

 

Où trouver une version numérique de tous les documents « stages » à compléter par l’institution, le service, l’établissement dans lequel sera réalisé le stage ?

 

Ces documents sont en ligne pour ceux de

·         La première année : cliquez ici

·         Deuxième année : cliquez ici

·         Troisième année : cliquez ici

 

Quel est le contenu du document « projet de stage » à remettre au professeur de pratique professionnelle AVANT que les contrats ne soient signés ?

 

Avant la signature éventuelle des contrats de stage, vous êtes tenu de remettre un document écrit, dans le casier du professeur d’encadrement de stage.

Ce document, appelé « Projet de stage » doit contenir les informations suivantes:

 

·         vos coordonnées personnelles (nom, section, classe);

·         les différentes démarches que vous avez réalisées pour trouver un lieu de stage (institutions, services et associations et personnes rencontrées, coups de fil, lettres, journées d’observation...);

·         le pourquoi votre choix s'est arrêté sur tel ou tel lieu de stage;

·         une réflexion quant aux aspects positifs que peut amener ce choix;

·         vos angoisses, craintes, difficultés que vous pensez rencontrer en rapport avec votre choix;

·         les coordonnées relatives à l'éventuel lieu de stage;

·         le type de public à qui s'adresse l'association, l'institution ou le service;


·         les dates d'évaluation que vous avez convenu (3 dates minimum en plus de l’évaluation finale). Sachez que ces évaluations intermédiaires vous permettent de faire le point et de fixer de nouveaux objectifs, en accord avec votre tuteur de stage et l’équipe de travail. Ces dates servent à vous protéger et à éviter qu’en fin de stage l’équipe vous dise que cela n’a pas été! Le contenu de ces évaluations intermédiaires doit être relaté par l’étudiant dans le carnet d’encadrement de stage. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser la grille d’appréciation du stage finale pour réaliser ces évaluations intermédiaires. Elle peut cependant être utilisée comme support;

·         le mode d'organisation de l'encadrement: coordonnées du tuteur de stage, fonction et formation de base;

·         le contenu du stage et du travail qui vous sera demandé en tant que stagiaire, ainsi que l'horaire des stages (de manière globale);

Rappel: Un accord n'est jamais donné sur un lieu de stage, mais bien sur le contenu du travail que vous allez réaliser.

 

Si, malgré votre argumentation, il y a désaccord entre le prof d’encadrement et l’étudiant, celui-ci peut introduire une demande d’examen de sa proposition auprès de la cellule stages.

 


 

Quand les contrats de stage peuvent-ils être signés ?

 

Les stages ne peuvent commencer que lorsque les contrats de stage ont été signés par les trois partenaires, à savoir le tuteur de stage, l’étudiant et le professeur d’encadrement de stage (en dernier lieu). Il va sans dire que les contrats ne peuvent être proposés à la signature du tuteur de stage qu’à la condition que le professeur d’encadrement de stage ait marqué son accord sur le document « projet de stage » écrit par l’étudiant.

De plus, les documents suivants doivent être remis au professeur d’encadrement de stage :


 

A quoi faut-il tout spécialement être attentif lors de la présentation des contrats de stage au futur tuteur de stage?

 

La lettre d’accompagnement.

Les contrats de stage sont précédés d’une lettre d’accompagnement. Il est indispensable que vous preniez le temps, avec votre futur tuteur de stage, de lire ce document qui est d’une importance capitale.

Cette lettre d’accompagnement comporte des informations précieuses sur le fonctionnement et la pédagogie de l’école.

 

Contacts école-lieu de stage?

Dans la lettre qui accompagne les contrats de stage est mentionné qu’un des aspects les plus importants est sans conteste la manière dont circulent les informations entre les étudiants, les chefs de stage et les professeurs d’encadrement de stage.

 

Il y est entre autre indiqué qu'il est difficile, pour les professeurs d’encadrement de stage, de se déplacer systématiquement dans tous les endroits de stage. Nos étudiants proviennent d'horizons géographiques très différents. Certains viennent du Nord de la France et d'autres de la région Mouscron-Comines. Cela signifie concrètement qu'ils réalisent leurs stages dans des lieux proches de leur domicile.

De plus, l'enseignement de promotion sociale est "parent pauvre" de la communauté éducative. Les professeurs d’encadrement de stage ne disposent que d'un temps restreint pour l'encadrement des stages. Ce temps est affecté prioritairement à un travail de réflexion et d’analyse des attitudes éducatives avec l'étudiant (huit fois cinquante minutes par an).

Mais cela ne nous empêchera pas, si l'étudiant ou vous-même le jugez utile, de vous rencontrer à une date convenue d’un commun accord et toujours en présence de l'étudiant stagiaire. La demande doit donc bien être formulée soit par l’étudiant stagiaire, soit par le tuteur de stage au professeur d’encadrement de stage référent.

Pour débattre de manière plus globale de la question des stages, le centre de formation de Roux organise, une ou plusieurs fois par an, des rencontres où il invite les institutions qui accueillent des étudiants stagiaires. Une des fonctions de ces rencontres est de clarifier et de réguler les attentes des différents partenaires.


 

En résumé :


 

Quand et comment passer une visite médicale si l’analyse de risque vous y oblige ?

 

Analyse de risques dans le secteur de la construction?

 

Pour mieux comprendre le pourquoi d'une analyse de risques, prenons un exemple, tiré du secteur de la construction.

 

Un ouvrier a comme tâche de construire des fondations pour un nouveau bâtiment.

Il utilise un marteau pic, pose des ferrailles et coule du béton.

Son patron est tenu de procéder à une analyse des risques liés aux tâches de cet ouvrier. Il doit  ensuite pouvoir mettre en place les mesures de protection qui réduiront au maximum les risques professionnels de son travailleur.

Le patron va donc équiper son ouvrier:

 

Ce patron a donc bien procédé à une analyse de risques et a pris une série de mesures en vue de protéger son travailleur.

 

Il en va de même dans le secteur social.

Les éducateurs et éducatrices qui travaillent dans le secteur de l'aide à la jeunesse, par exemple, doivent être protégés:

 

La règlementation

 

Depuis 2004, la Loi protégeant les travailleurs a été étendue aux étudiants stagiaires.

 

Le responsable de votre lieu de stage est donc tenu de compléter une fiche d’analyse de risques qui précise les démarches que vous devez réaliser (comme tout autre membre du personnel éducatif) afin d’être protégé dans le cadre de votre stage.

 


 

Procédure à suivre:

 

Si le service dispose d’une analyse de risques pour son personnel

La procédure est plus longuement décrite dans la lettre d’accompagnement des contrats de stages. Elle est également  consultable, dans sa totalité, sur le site www.cesa.be au départ de la rubrique consacrée à la pratique professionnelle.

 

Un document « fiche d’analyse de risques » doit être complété par l’institution ou le service.

 

Si l'étudiant doit passer une visite médicale, celle-ci peut-être, soit organisée directement par le lieu de stage, soit l'étudiant doit prendre contact avec le Service de prévention externe du CESA :

 

Si l'étudiant doit passer une visite médicale, celle-ci peut-être organisée directement par le lieu de stage.

Dans les autres cas, l'étudiant doit prendre contact avec le Service de prévention externe du CESA :

ATTENTIA ASBL Global center Rue Auguste Piccard 20 - 6041 GOSSELIES 081/82 11 40

Ou ATTENTIA ASBL Avenue Jospeh Wybran 40 - 1070 BRUXELLES 02/263 08 74

 

Lorsque le stagiaire se présentera à la visite médicale, il doit déposer un exemplaire de ce document complété par lui-même et le lieu de stage auprès du secrétariat de ATTENTIA.

Un deuxième exemplaire doit ensuite être remis à l'équipe qui réalisera l'examen médical.

 

Combien cela coûte-t-il et qui  paie ?

 

Ni l’étudiant, ni le lieu de stage, ni le CESA ne doivent payer quoique ce soit. C’est le service externe de prévention et de protection du CESA qui présentera sa note de frais au Gouvernement Fédéral (Ministère de l’Emploi et du Travail).

Cependant, les frais d’examens complémentaires (radiographies, vaccins…) restent légalement à charge de l’employeur. Si celui-ci refuse d’intervenir à ce niveau et que vous ne souhaitez pas supporter personnellement ces frais, il vous faudra trouver un autre lieu de stage.

 


L’étudiant stagiaire doit-il refaire les mêmes démarches pour chaque nouveau lieu de stage ?

 

Le premier employeur chez qui le stagiaire est affecté pour son tout premier stage, veille à ce que le stagiaire à qui un type de surveillance de santé s’applique, soit soumis à une évaluation de santé préalable avant de le mettre au travail.[1]

Lors de chaque stage successif, l’évaluation de santé préalable n’est répétée que si le stagiaire est exposé à un nouveau risque pour lequel une évaluation de santé n’a pas encore été effectuée. Autrement dit, la première évaluation de santé est valable pour une durée illimitée pour les stages accomplis auprès d’autres employeurs à la condition que les risques encourus soient identiques.

La preuve que le stagiaire a été soumis à l’évaluation de santé préalable est fournie par le formulaire d’évaluation de santé que le stagiaire doit tenir à la disposition de chaque nouvel employeur chez qui il sera occupé ultérieurement.[2]

 

Si n’analyse de risques n’est pas réalisée, l’institution ou le service doit compléter le présent document, signer ce document et y apposer le cachet officiel de l’établissement ou du service. Avant de démarrer son stage, l’étudiant devra remettre ce document, ainsi complété,  à son professeur d’encadrement de stage.

 

Attention: les stages ne peuvent pas démarrer si l'analyse de risques n'a pas été remise complétée, avec la preuve que toutes les démarches ont été réalisées, au professeur d'encadrement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Art. 7, al. 1er, A.R. du 21 septembre 2004, o.c.

[2] Art. 7, al. 3, A.R. du 21 septembre 2004, o.c.